Trail du massif des Brasses 2015

Ah ! le trail des Brasses. Un an que j’attends cette occasion de revoir les barefooters avec qui je discute par clavier interposé à longueur d’année. « Mes amis virtuels » comme vous surnomme ironiquement madame λ.

Je sais que je vais y retrouver Christian et Fred et que l’équipe de 5doigts.fr fait également le déplacement pour tenir un stand dédié au minimalisme. Plusieurs autres barefooters ne seront pas des nôtres, faute d’avoir réussi à nous organiser à temps. Ce n’est que partie remise !

Samedi, 18h53

La Savoie est toujours aussi loin de chez moi et après quelques longues heures de route j’arrive à Onnion, petit bourg de la vallée du Risse qui vit ce week-end au rythme de la course. Même monsieur le maire met la main à la pâte en prenant le départ du 15 km.

Dimanche on court sur une partie de ces crêtes.

Dimanche on courra sur une partie de ces crêtes.

Lire la suite

Objectifs pour fin 2015

Calendrier 2015-T4

Contrairement à ceux du premier semestre, qui étaient définis plusieurs mois à l’avance, les objectifs du second semestre ont mis beaucoup plus de temps à prendre forme.
Je m’aperçois d’ailleurs que je ferais mieux de découper l’année en quatre trimestres plutôt qu’en deux semestres, car chacune des séquences plan d’entraînement + course visée correspond grosso modo à un trimestre.

L’objectif du troisième trimestre est déjà passé avec le Grand Raid de Camargue dont j’ai pris le départ au mois de septembre.

Pour le dernier trimestre de l’année je vais axer l’entraînement sur la préparation d’un 6 heures organisé le 28 novembre dans le cadre des 24 heures de l’Espoir à Marseille. J’ai récupéré pour ça dans mes archives un plan d’entraînement pour un 6 h qui s’étale sur 9 semaines au rythme de 5 séances par semaine.
C’est un peu plus que ce que j’ai l’habitude de faire : je cours parfois 4 fois par semaine, mais je réalise tout aussi souvent des semaines à 2 sorties seulement et la moyenne s’établit à 3 sorties par semaine. M’en tenir au plan sera déjà un challenge en soi.

À ce plat de résistance que constitue le 6 h, s’ajoutent deux autres dates. D’abord le Trail du Massif des Brasses, le 11 octobre, LE rendez-vous des barefooters que je serais désolé de rater. Les Foulées Bandolaises enfin, le 12 décembre, la course festive et déguisée qui clôturera mon année 2015.

Ou presque. À partir de la mi-décembre j’ai déjà planifié le début d’un plan d’entraînement annonciateur de mon premier objectif de 2016, mais pour l’instant rien n’est fixé, j’y réfléchis encore…

Éco-trail du massif des Brasses

Trail du massif des Brasses 2014

Le 15 km du trail du massif des Brasses, c’est la course que je ne veux pas manquer en cette fin d’année. Ça peut paraître étrange au premier abord car je ne suis pas particulièrement accro aux trails, et quand bien même je le serais les occasions ne manquent pas de crapahuter 15 km sans avoir besoin de faire cinq heures de route.
Oui mais voilà, dès sa première édition l’an dernier ce trail-ci a fait la part belle au barefoot, et cette année nous sommes pas moins de 16 inscrits sur le 30 km ou le 15 km, minimalistes et pieds nus cumulés. Ce n’est pas tant l’idée d’un podium barefoot qui m’attire, de toute façon je ne le verrai que d’en bas, mais plutôt la perspective de rencontrer, enfin, les gens avec qui j’échange à longueur d’année sur les forums et les réseaux sociaux.

Lire la suite

Trail Ubaye 2014

Samedi

Téléphone prêtLa préparation de la course m’occupe une bonne partie de l’après-midi.
  √ Retirer le dossard
  √ Enregistrer le numéro du PC course dans le téléphone
  √ Programmer le réveil à 7h00
  √ Mettre les accumulateurs de froid au congélo
  √ Stocker les boissons isotoniques au frigo
  √ Placer la glacière vide en travers du passage pour ne pas oublier d’emporter les boissons isotoniques et les accumulateurs de froid.

À côté de ça le rangement du matériel dans le Camelbak est beaucoup plus rapide.
  √ Sifflet
  √ 4 tubes de gel
  √ Ziploc en guise de poubelle
  √ Couverture de survie
  √ Trousse de bobologie dans un gros œuf Kinder
  √ Couteau suisse
  √ Gilet orange fluo
  √ Chaussures ‘au cas où’

Bon, j’ai l’impression que ça fait too much pour une petite boucle de 12 km mais comme le parcours m’est totalement inconnu je préfère emporter trop afin de parer à différentes éventualités.
L’objectif numéro un est de rallier l’arrivée. Le numéro deux est de ne pas faire regretter aux organisateurs de m’avoir laissé partir pieds nus.

Lire la suite

4:58:01.1

4h58'01.1

Quatre heures, cinquante huit minutes, une seconde et un dixième. C’est le temps qu’il a fallu à Killian Jornet ce matin pour faire en courant l’aller et retour entre Chamonix et le sommet du mont Blanc soit 3 800 m de dénivelé positif, puis négatif.
3h30 de montée, 1h30 de descente. Les chiffres impressionnants feraient presque oublier la préparation que nécessite une telle performance… et la prise de risque implicite.

Chacun trouve dans la course à pied ce qu’il vient y chercher, n’est-ce pas ? Pour ma part je suis satisfait d’avoir couru au même moment 9 km en 0h54 sur du plat, le long du bord de mer. Na !