The Barefoot Running Book

Jason Robillard est une figure du mouvement barefoot aux U.S.A. où il initie des coureurs à la course pieds nus ou en chaussures minimalistes. Enseignant de formation, il est consultant pour le fabricant Merrel et également l’un des fondateurs de la Barefoot Runners Society qui fédère une grande partie des coureuses et coureurs minimalistes et pieds nus à travers le monde. Fort de son expérience il partage sans prétention ses connaissances et ses techniques dans son bouquin (en anglais, c’est moi qui traduit en citant).

« Je suis juste un gars ordinaire aux capacités athlétiques discutables. La course pieds nus et en chaussures minimalistes m’a permis de faire des choses que je n’aurais jamais crues possibles. Si j’ai pu terminer une course de 100 milles, vous aussi pouvez atteindre vos objectifs en course à pied. Mon but est vous l’enseigner de la manière la plus sûre et la plus efficace et, je l’espère, vous permettre d’accomplir des choses extraordinaires. »

Lire la suite

Less Shoe. More You.™

« Less Shoe. More You. » c’est le slogan de Zemgear, une marque américaine de chaussures minimalistes. Minimales devrais-je dire, un peu à l’image de Vibram. Pas beaucoup de semelle, encore moins de tissu et, dans le cas des Zemgear Terra, le gros orteil séparé des autres, à la façon des tabi japonaises.
Après moult péripéties j’ai reçu ce soir la paire que j’envisage de porter comme alternative au barefoot. Cet hiver pour un semblant de protection ou en guise de backup lors des sorties longues ou caillouteuses.

Lire la suite

Quelles chaussures pour un coureur pieds nus ?

Derrière ce titre paradoxal se cache une histoire toute simple. Enfin, toute simple… au début.
Après avoir couru 250 km pieds nus je suis arrivé à la conclusion que je compte bien continuer ainsi et ne remettre des chaussures que contraint et forcé. Par la météo par exemple. Le climat a beau être clément sur le littoral méditerranéen, il va fatalement arriver un moment où je courrai sous la pluie ou par des températures avoisinant zéro degré. Par la nature du terrain aussi. Pour l’instant je me cantonne au bitume mais je compte bien participer rapidement à quelques courses nature.
La conclusion c’est qu’il me faudrait une paire de chaussures qui me protège des intempéries et des revêtements hostiles sans bien sûr effacer les sensations propres au barefoot.
Carrément contradictoire, n’est-ce pas ?

Lire la suite