Ultra-boucle de la Sarra 2015

Voici enfin le principal objectif du semestre, l’ultra-boucle de la Sarra, dont la préparation a été un peu chaotique.
C’est un gros morceau, un très gros morceau même puisque je m’apprête à courir 6 heures et si possible 18 tours soit 37 km.Logo de l'Ultraboucle de la Sarra
Jusqu’à maintenant je n’ai jamais couru plus de 4h45 (chaussé), et jamais plus de 24,7 km pieds nus. Compte tenu du dénivelé important (90 m par tour) je sais que les quadriceps et les mollets vont souffrir, mais la plus grande inconnue reste la résistance plantaire sur une telle durée, d’autant que le revêtement n’est pas vraiment lisse.

Lire la suite

Publicités

[UBS] Jamais deux sans trois

Selon le plan de préparation revu et compressé le programme de cette semaine S’5 consiste en un panachage des séances des semaines 5 et 6 du plan original. En plus de les combiner je dois aussi réarranger l’ordre des entraînements pour coller à des contraintes d’emploi du temps.

L'étang de Savigneux sous les nuages

La semaine est placée sous le signe de la pluie

Lundi, J–19

Aujourd’hui est le seul créneau disponible pour la sortie longue à vélo. Manque de bol il pleut à verse. Camelbak sur le dos je pars quand même pour une séance qui devrait en théorie durer 3 ou 4 heures.
Après 16 km de route vallonnée je quitte le bitume pour traverser la forêt par le chemin de Roumagnan. Idée géniale s’il en est : sous la pluie cette piste incendie est évidemment boueuse et je me retrouve vite moucheté de la tête aux pieds. Je suis trempé également, et dans les descentes, avec la vitesse, je commence à avoir froid. C’est pas le moment d’attraper la crève, donc je choisis d’écourter la balade et de rentrer. Il me faut un bon quart d’heure pour rejoindre une route que je connais et prendre la direction de chez moi. Au final la sortie dépasse à peine 1h30. Tant pis. C’est pas ça qui fera une grosse différence le jour de la course.

Lire la suite

Sortie n°614

Montée Nicolas-de-LangeCette semaine je passe quelques jours en région Rhône-Alpes, à une heure de voiture seulement de Lyon.
À deux semaines et demi de l’échéance c’est ma seule et unique occasion de faire une reconnaissance sur le site des 6 heures de l’ultraboucle de la Sarra.

D’une part ça me permet de repérer le parcours, c’est toujours mieux d’arriver en terrain connu que de découvrir le tracé et le dénivelé le jour de la course, d’autre part c’est une opportunité d’évaluer la stratégie tour par tour élaborée sur le papier.

Lire la suite

Objectifs pour 2015

Calendrier 2015 (1er semestre)

C’est la saison des bonnes résolutions et le moment de réfléchir aux objectifs pour l’année prochaine.
Enfin, pour le premier semestre au moins. Ce n’est pas la peine de planifier des courses sur l’année entière comme en 2014 où j’ai pris le départ de seulement 2 des 6 courses que j’avais prévues, mais également de 6 autres qui se sont ajoutées au planning initial.

Pour le premier semestre 2015 donc, je n’ai marqué que deux dates dans mon calendrier ‘running‘.

D’abord le 15 mars où je compte courir le semi-marathon d’Hyères et améliorer mon meilleur chrono établi cette année à 2h04’50".
Pour ça j’ai dans mon escarcelle un plan de préparation s’étalant sur 8 semaines au rythme de 4 séances par semaine tiré du bouquin de Bruno Heubi et grâce auquel j’espère bien passer sous la barre des deux heures.

Ensuite j’ai marqué le 16 mai avec l’ultra-boucle de la Sarra.
Là aussi j’ai un plan sur 8 semaines que j’ai récupéré directement sur le site de la course et je ferai bientôt un billet sur mes objectifs propres à cette course.

Le fait que je n’ai réservé que deux dates ne veut pas dire que je ne vais rien courir d’autre. Il y a quelques courses sur lesquelles je garde un œil et qui se retrouveront peut-être intégrées dans un plan de préparation. Pour la plupart ce sont des courses locales et je peux décider à la dernière minute de m’inscrire (ou pas). Pas de trajet interminable, pas d’hôtel à réserver, juste au feeling.
On trouve pêle-mêle la montée du Faron, 500 m de D+ pour 10,6 km, les Foulées sanaryennes, 12 km jamais plats, le semi-marathon sur route et chemin du Six-Fours Challenge et bien sûr la Bandol Classic à laquelle je participe tous les ans depuis que j’ai commencé la course à pied.

Quant au second semestre, il sera bien temps de voir son contenu au printemps…

Un challenge pour 2015

2015L’année 2014 n’est pas terminée, mais au niveau des courses c’est tout comme. Il reste à mon calendrier un trail de 16 km à deux pas de chez moi, et les Foulées du Téléthon à Bandol qui, cette année, se déroulent étrangement une semaine après le Téléthon. Les deux sont pour l’instant optionnels, je n’ai pas encore décidé si je m’y inscris.
Mon attention est déjà focalisée sur l’année prochaine et l’envie me démange de m’attaquer à de plus longues distances que les semi-marathons que j’ai courus cette année.

Lire la suite