En passant

Demi-cooper

Le principal objectif du premier semestre, l’ultra-boucle de la Sarra, est passé, et je n’ai encore arrêté aucun objectif pour le second semestre. C’est le bon moment pour caler un mini-plan de développement de VMA sur 4 semaines avant d’entamer la deuxième moitié de l’année.
Mais pour ça il me faut d’abord évaluer ma VMA actuelle car la dernière mesure date de juillet dernier.

Allure et fréquence cardiaque

Allure (en gris) et fréquence cardiaque (en rouge)

Je pars donc pour un demi-Cooper[1] sur une portion de route assez plate près du bureau.
Après 40 minutes à petite allure je démarre le chrono et m’élance pour les 6 minutes du test. Mon allure cible est aux alentours de 4’35 /km et comme d’habitude je pars plus vite que prévu, en dessous de 4’30 /km. Je lève un peu le pied pour essayer de me caler sur l’allure choisie mais très vite ça devient difficile. Au bout d’une minute et demie à peine, c’est déjà dur de rester sous les 5’00 /km, c’est clairement pas la forme.

En fin de compte le Polar indique 1,21 km lorsque les 6 minutes sont écoulées. Ça fait une VMA de 12,1 /km soit 10% de moins que ce que je mesure habituellement.
Pas glorieux.
La faute à quoi ? Les 26°C à l’ombre, le léger dénivelé de +1,5% du tracé, les kilos revenus qui font monter mon IMC à 26,2 ?
Un peu des trois probablement.
Quoi qu’il en soit ça me conforte dans l’idée de consacrer 4 semaines à travailler la VMA. Allez, je démarre lundi.


[1]. Soit une durée de 6 minutes à vitesse très soutenue.

Noël avant l’heure

Un panneau annonce des travaux de voirie au début de « ma » ligne droite à proximité du bureau et je sens poindre un sentiment d’inquiétude diffus. Un léger froncement de sourcils. La route est déjà constellée de nids-de-poule et de raccords, qu’est-ce qu’ils nous font ce coup-ci ?
Je cours ici plusieurs fois par semaine et l’état de la route se dégrade à la vitesse grand V, en grande partie à cause du passage régulier des camionnettes de la pépinière.
Travaux de voirie

Lire la suite

Sortie n°512

Chemin de Pignet

Mon terrain de jeu d’aujourd’hui

Cette semaine marque le retour des séances de VMA après plus d’un trimestre de course à pied en mode escargot. C’est en effet la première semaine de mon plan de préparation pour le semi-marathon de Marseille lequel compte au total 8 semaines et 30 entraînements.
Au programme de ce deuxième entraînement (S1E2 pour faire court) une bonne vieille séance de 30/30 qui pique les cuisses.
En signes cabalistiques ça donne ça :

25’ @EF + 2x {10x (30” @VMA + 30” lent) + R3”} + 10’ @EF

En français ça signifie qu’après 25 minutes de footing d’échauffement je dois enchaîner 30 secondes vite puis 30 secondes lentement, dix fois d’affilée. Puis après trois minutes de récupération une nouvelle série de dix fois 30 secondes vite et 30 secondes lentement. Enfin je termine par un footing de 10 minutes.

Lire la suite

Sortie n°437

Sortie n°437Les prévisions météo heure par heure annonçaient de la pluie ce vendredi matin jusqu’à dix heures, ce qui était relativement optimiste puisqu’il pleut encore un peu à midi et demie quand je sors courir. Rien de terrible, juste une dernière averse pour faire bonne mesure avant que les nuages ne s’éloignent vers le plateau de Siou blanc. Ce n’est pas agréable outre mesure de patauger (pieds nus) sur les routes détrempées donc je pars pour une sortie plutôt courte de 35 minutes environ. À peine le temps de faire l’aller-retour entre le Beausset et Ste-Anne.

Au détour d’une haie je tombe nez à truffe avec un chien de bonne taille. Ma fréquence cardiaque fait un bond, mais je crois bien que je l’ai surpris au moins autant que je ne l’ai été. On s’ignore superbement et chacun poursuit son chemin. Je jette quand même deux ou trois coups d’œil par-dessus mon épaule pour m’assurer qu’il ne me suit pas.

Lire la suite