Polar Personal Trainer

Le RC3 affiche un récap sommaire à la fin de la course, et on peut aussi aller consulter l’historique des données sur la montre. Mais si on veut les exploiter de manière un peu plus poussée il faut passer par le logiciel WebSync et transférer toutes les données de l’entraînement sur le site dédié Polar Personal Trainer. Les sites de ce type sont pléthore, chaque fabricant de cardio-fréquencemètre et chaque éditeur d’application de running ayant la bonne idée de publier le sien.
Mais comme tous permettent aussi d’exporter un fichier au format GPX, au final on peut choisir d’utiliser celui qu’on préfère. Voire ceux qu’on préfère.

Les données de l’activité

Le gros des fonctionnalités est similaire à ce que proposent les sites concurrents. On visualise le parcours sur une carte, tandis qu’un graphique regroupe les courbes de fréquence cardiaque, d’allure et d’altitude. Et un diagramme en barres affiche le temps passé dans les différentes SportZones qui ne sont autres que les traditionnelles zones de fréquence cardiaque.
La bonne idée dont le Forerunner[1] ne disposait pas, c’est de gérer en parallèle les tours automatiques (1 km en ce qui me concerne), les temps intermédiaires déclenchés manuellement et les phases des entraînements programmés.
Lire la suite

Publicités

Cardio-fréquencemètre ou smartphone, suite

Après mon premier test comparatif j’ai de nouveau couru avec le Forerunner 305 au poignet et le Nokia Lumia 610 au biceps, histoire d’avoir une seconde mesure sur laquelle m’appuyer.
Les résultats sont différents, mais cette fois c’est le Forerunner qui donne une distance nettement plus importante que Runtastic sur le Nokia. (Cette fois je n’ai pas tenu compte du chrono).

Runtastic : 5,84 km
Forerunner : 6,03 km

Lire la suite

Cardio-fréquencemètre ou smartphone ?

Après deux ans de bons et loyaux services, la batterie de mon Forerunner 305 commence à donner des signes de fatigue. Elle se décharge en continu, comme si l’appareil restait en marche après que j’ai appuyé sur le bouton pour l’éteindre, et en fonctionnement le bip signalant que le niveau de batterie est faible se déclenche à tort et à travers. Bon, il me suffit de le mettre à charger quelques heures avant chaque sortie et au final il fait quand même son boulot, mais je crains qu’il ne me lâche bientôt, ce qui compliquera les séances de fractionné.
Étant donné le prix d’un cardio-fréquencemètre neuf (plutôt rédhibitoire) et comme j’ai un smartphone sous la main, j’ai regardé aussi ce qui se fait de ce côté-là et j’ai installé la version gratuite de Runtastic sur mon Nokia Lumia 610.
Lire la suite

Sortie n°335

Programme

2′ vite, récup 1′ + 4′ vite, récup 1′ + 6′ vite, récup 2′ + 4′ vite, récup 1′ + 2′ vite, récup 1′

Mardi

Distance : 9,2 km
Chrono : 0h59

Ce soir la batterie du Forerunner est chargée, je retourne faire la séance de fractionné interrompue hier. C’est l’heure de sortie des bureaux et la circulation dans le quartier est totalement bloquée. Je laisse la voiture au garage et je rejoins la piste cyclable en petites foulées.
Pendant les sections rapides, je me cale sur une allure comprise entre 85 et 90% de ma VMA et je vois immédiatement la différence avec hier. À vue de nez je devais être entre 105% et 110%. Pas étonnant que j’aie tenu le rythme aussi peu de temps ! L’allure d’aujourd’hui reste dans le domaine du raisonnable. À la fin des 6′ le chrono affiche presque une demie heure, il est temps de faire demi-tour.
Comme à partir de cette semaine je vise la barre des 30′ pour mes sorties pieds nus, je profite des deux minutes de récup pour me déchausser. Trente minutes c’est justement le temps qu’il me faut pour rentrer. Je n’ai pas d’objectif d’allure ni de chrono donc je cale le Forerunner en mode carto et je rentre en suivant les pistes cyclables de manière à me rapprocher petit à petit de mon point de départ. C’est l’occasion de découvrir de nouveaux chemins que je m’en irai explorer pendant la séance en endurance fondamentale prévue jeudi.

Précédent Suivant

Sortie n°313

Jeudi

Distance : 3,4 km
Chrono : 0h18

Le soleil est très bas sur l’horizon et je me dis que je n’ai pas couru aujourd’hui, pourtant le temps est idéal. La météo prévoit de la pluie pour les jours qui viennent, c’est le moment où jamais.
C’est décidé j’y vais. Je n’ai pas beaucoup de temps avant la nuit, la session sera courte, une demie heure tout au plus. C’est l’occasion rêvée de ne pas emporter du tout de chaussures. Le Forerunner étant déchargé je le laisse lui aussi dans l’armoire, je n’ai jamais été aussi léger pour courir.
J’évite les axes sans éclairage au cas où la sortie dure plus longtemps que prévu, et j’emprunte la piste cyclable longeant le ring, le boulevard périphérique. Sympa la Flandre ! il y a des pistes cyclables partout. Arrivé à l’échangeur le chrono de ma montre indique 9’45, j’ai dû parcourir 1,7 km, je fais demi-tour.

Précédent Suivant

Sortie n°284

Programme

60′ à EF

Mercredi

Distance : 8,8 km
Chrono : 0h58

La température est toujours plutôt fraîche donc je cours le midi autant que possible, histoire de profiter des rayons du soleil aux alentours du bureau. Comme la session d’aujourd’hui ne comporte pas d’allure imposée, je cale le Forerunner en mode cartographie et je bifurque à l’instinct. C’est l’occasion de découvrir les chemins dans les collines alentour. Bon, sur le papier c’est sympa, mais question dénivelé ça donne lieu à quelques mauvaises surprises, avec des pentes qui flirtent avec les 11%.

Précédent Suivant