Spartan Race

Vis ma vie de bénévole…

…sur la Spartan Race.
C’est donc aujourd’hui que je découvre l’envers du décor, le rôle de bénévole sur une course. J’arrive à 7h29 sur le site du circuit Paul-Ricard et la file pour le retrait des dossards est déjà d’une longueur impressionnante. Pourtant les départs sont donnés par vagues tous les quarts d’heure de 9h00 à 15h00 afin d’absorber les 5 800 participants.

File d'attente

File d’attente pour le retrait des dossards

Lire la suite

10 km de Tamaris 2013

Voilà enfin le jour tant attendu. La course que je prépare depuis fin juillet : 26 séances, 220 km et 24h43 de préparation qui vont se concrétiser en un peu moins d’une heure.
Les parkings à proximité du départ sont déjà bondés, je vais me garer au stade à un peu plus d’un kilomètre de là. Contrairement aux 10 km de Toulon il y a deux semaines où je n’avais quitté les chaussures qu’au moment de la course, aujourd’hui je les laisse dans le coffre et c’est pieds nus que je rejoins le départ. Un kilomètre et demi en petites foulées avec quelques accélérations, ça servira aussi d’échauffement.

9h45

Le signal du départ retentit à l’heure prévue. Mes voisins et moi interrompons notre conversation pour nous souhaiter une bonne course, et commençons à marcher le temps que le gros du peloton devant nous prenne son rythme. J’ai le doigt sur le bouton mais au dernier moment je ne démarre pas le chrono de la montre, je le lancerai plutôt au passage de la ligne de départ. Lire la suite

10 km de Toulon 2013

10 km de Toulon 2013

6h45

Le réveil sonne, c’est le grand jour. Ce matin je cours ma première course pieds nus. Lever aux aurores, petit-déjeuner avalé deux heures avant la course, un quart d’heure de voiture. Je me gare à proximité du départ. Je n’ai pas vraiment envie de traîner pieds nus pendant une heure et demie, donc j’ai chaussé mes Kinvara pour l’occasion. Comme ça je passe inaperçu, du moins pour l’instant.
Au gymnase je retire mon dossard et la puce à fixer… aux lacets. Ça c’est réglé, je ne serai pas chronométré et donc absent du classement officiel.

Lire la suite

Les Foulées du Téléthon 2013

Les foulées du TéléthonLa ville de Bandol sera ambassadrice du prochain Téléthon début décembre, et les caméras de France Télévisions y assureront notamment 4 heures de direct le samedi 7 décembre.
Parmi les différents événements qui ponctueront la journée, les runners noteront tout particulièrement une course de 5,4 km en deux boucles toutes plates le long du port.

Parcours des Foulées du Téléthon

Parcours des Foulées du Téléthon

Et pour 5 km on aura droit à trois ravitos pendant la course et une bouteille de rosé offerte. On l’aura compris, le mot d’ordre est « festif », vous pouvez laisser le Garmin à la maison. Et pour celles et ceux que ni le rosé ni la course à pied ne tentent outre mesure, on signale la présence de Patriiiiick ! qui sera le parrain du Téléthon cette année.
Article paru dans Var Matin  le 11/09/2013
Bon, l’inscription à 10 € est chère sans être déraisonnable, mais c’est pour passer à la télé financer la recherche contre les myopathies. Attention, le nombre de places est limité à 300. Enfin, moins la mienne il en reste au mieux 299 maintenant.


Quelles allures pour la préparation des 10 km de Tamaris ?

Maintenant que le planning des 10 prochaines semaines est défini, il me reste encore à déterminer les différentes allures d’entraînement. Pour ça je dois connaître 3 valeurs : ma VMA, ma FCM et l’allure à laquelle je compte courir les 10 km, mon AS10.

VMA

Ma VMA n’a pas varié entre la mesure que j’ai faite en octobre dernier et celle d’avril. Il n’y a pas de raison qu’elle ait subitement changé depuis, je reste donc sur la valeur de 13,2 km/h, soit 4’33 /km.

FCM

Pour la fréquence cardiaque je n’ai pas non plus de données très récentes car depuis deux mois je n’utilise plus la ceinture cardio pendant mes sorties. Je dois me contenter de la mesure effectuée pendant la Bandol Classic à la mi-juin, soit 175 bpm au passage de la ligne d’arrivée mais j’avais encore de la marge. Donc je garde la valeur de 179 bpm que j’ai utilisée pour les plans précédents.

AS10

Reste l’allure cible, celle à laquelle j’envisage de courir les 10 km début octobre. L’an dernier je me suis entraîné à 5’24 /km. Deux mois durant. Puis le jour de la course je suis parti à 5’00 /km. Après deux kilomètres j’avais déjà 39″ d’avance sur l’objectif. Au sixième j’avais plus de jus, les cuisses déjà saturées d’acide lactique. J’ai franchi la ligne hors d’haleine avec 1’40 » de retard sur le chrono que je visais. Cette année mon premier objectif c’est… de respecter mon objectif. C’est stupide de s’astreindre pendant plusieurs semaines à une allure pour finalement l’ignorer superbement le jour J.

Donc j’applique la formule magique qui dit qu’on peut courir un 10 km à 85% de notre VMA et je me fixe comme allure 5’21 /km, soit un chrono de 53’30 » sous le portique d’arrivée.
Et les 10 km de Toulon à J-14 serviront de répétition générale. En fonction des sensations et de mon état de fraîcheur à l’arrivée j’ajusterai peut-être mon allure pour Tamaris.

Plan de préparation aux 10 km de Tamaris

C’est décidé, au lieu de courir le semi-marathon de Toulon fin septembre je courrai plutôt le 10 km (qui mesure en réalité 10,7 km) en guise de répétition générale pour les 10 km de Tamaris deux semaines plus tard. Tout ça parce que je continue le barefoot, je n’ai pas couru en chaussures depuis plus d’un mois. Je sais pouvoir courir 10 km pieds nus, je l’ai déjà fait plusieurs fois, mais je ne sais pas si je pourrai en faire le double dans deux mois. Je préfère progresser lentement et éviter les blessures. Et ça implique de réduire un peu les distances et de sacrifier au passage le semi de Toulon.
Pas grave, je le ferai l’année prochaine.
Donc j’ai récupéré un plan d’entraînement sur 10 semaines à raison de 3 sorties par semaine, que j’ai customisé en suivant les indications du site de manière à intégrer les 10 km préparatoires à deux semaines de la compétition.
Première séance prévue le 29 juillet, il me reste encore une dizaine de jours pour déterminer les différentes allures d’entraînement.

Lire la suite

Un peu de stats

J’aime bien les chiffres.
Ok. J’aime beaucoup les chiffres, certains diraient ‘trop’.
Il n’empêche qu’au-delà du chiffre donné par le chrono sur la ligne d’arrivée je mesure aussi ce que vaut ma performance par rapport au temps du vainqueur.
Pas dans l’idée de le battre, je sais que je ne l’approcherai jamais, mais plutôt pour essayer d’estimer sa valeur selon une perspective différente.

Lire la suite