[UBS] Au pied du mur

Lundi, J–40

Après 23 km de vélo avant-hier et encore 36 km hier le moment serait venu de m’accorder une journée de repos. D’un autre côté ça m’est assez difficile de libérer des créneaux d’une heure trente ou deux heures dans la semaine, alors je profite quand même de ce lundi férié pour sortir encore le vélo et ajouter 25 km au compteur.

Jeudi, J–37

Troisième jour sans douleur ni gêne sous le pied. Cette fichue coupure serait-elle enfin guérie ? Pour en avoir le cœur net je m’octroie une sortie pendant la pause déjeuner. Ça commence plutôt bien mais au bout de seulement 400 mètres la blessure est de nouveau sensible.
Rien de terrible, ce n’est pas douloureux à proprement parler mais si je continuais ça risquerait de le devenir, douloureux. Donc j’abrège cette courte session et fais demi-tour.

Je dois bien en convenir, une petite épaisseur de semelle sous les métatarses atténuerait probablement les contacts suffisamment pour que je puisse courir normalement. Fire Rasta, lecteur assidu de mes péripéties, arrive à la même conclusion.

Vendredi, J–36

Un peu la mort dans l’âme je me résous donc à chausser mes Zemgear pour une nouvelle courte sortie pendant la pause déjeuner.
Comme on pouvait s’y attendre la différence est flagrante, je peux courir 2 km avant que la coupure ne se rappelle à mon souvenir, c’est tout de même cinq fois plus qu’hier.

Samedi, J–35

Ok, je peux courir de nouveau, c’est une bonne nouvelle. La 3e semaine se termine, je n’ai respecté aucune séance du plan et il reste 5 semaines avant la course. Autant dire que je suis au pied du mur.
Soit je commence dès lundi un cycle de quatre semaines suivi d’une semaine de relâche, soit je fais une croix sur l’objectif. Mais avant je dois vérifier que je peux courir plus que 2 km.

Je chausse donc de nouveau les Zemgear pour une petite boucle à mon allure cible de 7’30 /km. 8 km tranquilles en une heure, sans que la coupure ne se manifeste, c’est très bon signe. Bon, comme je n’ai plus l’habitude de courir chaussé j’ai récolté une petite ampoule, mais avec un bout de sparadrap par-dessus elle ne m’empêchera pas de courir.

Bilan de la semaine 3/8

Distance : 11,2 km (+24,9 km en vélo)
Durée : 1h27 (+1h32 en vélo)
Dénivelé : 85 m (+195 m en vélo)

Les nouvelles sont bonnes. Heureusement parce que les semaines défilent et la préparation reste au point mort.
Maintenant il faut compresser le plan de préparation initial qui s’étale sur 8 semaines pour le faire tenir dans les 5 semaines restant avant la course, et j’exclus désormais la version à 3 entraînements par semaine. Ce sera 4 ou 5 selon le temps disponible et l’état de forme.

  • S′1 : je fais un mix de S1 et S2,
  • S′2 : je garde la S3 telle quelle,
  • S4 disparaît, pas besoin de récup j’ai eu ma dose,
  • S′3 : là encore je panache S5 et S6,
  • S′4 : je conserve la S7 originale,
  • S′5 : la semaine de relâche prévue en S8 reste aussi intacte.
Publicités

2 réflexions sur “[UBS] Au pied du mur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s