Ça fait plaisir de voir un africain

Africa Footprints

« Africa Footprints »
Richard Long, 1986


J’ai bien conscience d’attirer l’attention quand je cours pieds nus, je ne compte plus les regards interloqués ni les remarques étonnées. Mais il y a parfois des gens dont les réactions sont surprenantes ou des rencontres dont on se souvient. Et puis il y a des jours comme aujourd’hui où tout ça s’additionne.

Pendant ma première répétition à AS21 une camionnette me dépasse puis se range sur le bas-côté. Lorsque je passe à sa hauteur je vois le conducteur manipuler fébrilement son téléphone portable puis le braquer sur moi. Encore un qui veut une photo-souvenir ou qui pense que personne ne le croira quand il racontera qu’il a vu un gars courir pieds nus au mois de février.

Plus tard je contourne un groupe d’adolescents qui traînent devant l’école primaire. Je les ai dépassés d’une bonne cinquantaine de mètres lorsque j’entends une fille s’écrier « P…n, il court pieds nus ! ». Aussitôt des scooters démarrent en trombe, me rattrapent et restent à ma hauteur. Je me fends d’un grand sourire, ils font demi-tour et retournent vers le reste du groupe. Ils voulaient peut-être vérifier si j’étais humain ?

En arrivant chez moi je salue de loin un voisin. Il me rend mon salut, s’écrie « Tu cours pieds nus ? »
Je ne refuse jamais ce sujet de conversation donc je bifurque et me dirige vers lui. Tandis que je m’approche il répète « Tu cours pieds nus ? Comme un africain ? »
C’est le genre de référence encombrante dont je me demande toujours comment je dois l’interpréter. Est-ce que c’est une remarque plutôt admirative ou bien péjorative ? Mais aujourd’hui le doute n’est pas permis. Le voisin en question est sénégalais et venant de lui je prends ça comme un compliment.
Je lui fournis l’explication habituelle, talon, impact… bla bla… 2012, TFL… foulée médio-pied…
Lui me parle de son enfance, me raconte qu’il parcourait pieds nus les 5 km séparant l’école de son domicile, qu’il jouait au foot pieds nus et qu’il a eu sa première paire de crampons à l’âge de 17 ans.
On discute sur le sujet quelques minutes à bâtons rompus, puis au moment où je le quitte en lui souhaitant une bonne soirée il enserre ma main entre les siennes et me lance avec un grand sourire « Ça fait plaisir de voir un africain.  – pause – Blanc. »

Publicités

10 réflexions sur “Ça fait plaisir de voir un africain

  1. Ton voisin a eu le bon mot de la journée!
    Que ça interloque les gens, bon, je veux bien comprendre, mais qu’ils démarrent les scooters pour venir vérifier… ah la fougue de la jeunesse. 😀

  2. cocoandco dit :

    Hum, moi qui ai laissé un petit bout de mon âme en Afrique, j’aurais été plus que flattées d’être comparée à un(e) sénégalais(e)
    J’adore ton voisin ;o))

    • Ou me filmer. J’ai déjà repéré ça à trois reprises mais ce n’est pas une chose à laquelle je fais spécialement attention donc ça doit être encore plus fréquent.

  3. boutry dit :

    Tu assures, il faut clairement montrer que courrir pieds nus n’est pas une folie passagère ou quelque chose d’impossible. C’est possible et c’est du pur plaisir!!! suffit juste d’essayer pour s’en convaincre. La vie en chaussure est bien fade à côté!

    • +1
      J’ai pas mal de déplacements professionnels ces temps-ci, donc je suis souvent chaussé, et je m’aperçois que mes chaussures, que j’ai achetées spécialement 2 pointures trop grandes il y a deux ans, provoquent maintenant des ampoules !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s