6 km/h

Soit dix minutes au kilomètre. Ça semble être ma vitesse de croisière sur les chemins de randonnée, lorsque par la force des choses j’alterne marche et course.

Vendredi, 8,2 km en 1h23 soit 10’10 » /km
Dimanche, 11,1 km en 1h51 soit 10’00 » /km
Mardi, 8,3 km en 1h23 soit 10’02 » /km

Chemin du lac de St-Léger

Piste forestière très agréable

J’ai décidé de mettre entre parenthèses la préparation du semi : impossible de tenir une allure pré-déterminée donc exit le fractionné et autres séances AS21.
Pas moyen de faire autrement de toute façon.
Je passe en mode « rando/course » avec comme objectif le (petit) trail de l’Ubaye de dimanche. À cette allure de 6 km/h je devrais pouvoir boucler les 12 km du petit parcours en deux heures… sauf que ça n’arrivera pas pour plusieurs raisons.
Primo mes trois sorties plafonnent à 3 ou 4 % de pente moyenne alors que le jour de la course j’aurais à affronter 10 %, et deuxio si le terrain ressemble à celui de ma randonnée d’aujourd’hui, où j’ai parcouru pieds nus 14,3 km en 5h13 soit 22’00 » /km de moyenne, ce sera pas loin de 4h30 qu’il me faudra. J’ai bien fait de m’inscrire dans la catégorie « randonneurs » !

Chapelle de St-Léger

Cailloux beaucoup moins agréables

Publicités

4 réflexions sur “6 km/h

  1. nixul dit :

    Oui c’est sage comme décision. Et si tu arrive en même temps que les derniers coureurs c’est tout bon, sans doute même en tête des marcheurs. J’imagine que tu n’as rien à faire-part du classement mais ça donne une petite motive supplémentaire.
    Pour ce qui est du chemin à « cailloux moins agréable » ça doit passer car tu as des zones terreuse ou tapis d’aiguilles de pin.
    Je fais actuellement des randonnées PN en montagne (1650m) avec D d’env 500m par sortie. Le pire ennemi du coureur ça reste sa forme physique face aux besoins en oxygène de ses muscles obligeant le coeur à pomper plus vite. Bon trail de l’ubaye et surtout prends du plaisir

    • Je suis ausi en mode ‘rando pieds nus’ cette semaine. Encore que pour la seconde j’ai alterné les pieds nus sur l’herbe / la terre et les huaraches sur les cailloux pour ne pas ralentir tout le groupe.

  2. Salut,

    je crois que tu ne devrais pas tenir compte de ce que tu fais en entrainement pour extrapoler ce que tu feras en compétition. L’entrainement n’a pas vocation a être une répétition de l’épreuve à venir. Pareil pour les pentes. En entrainement il vaut mieux faire de longues sessions sur des pentes à 3 ou 4 % plutôt que des sessions sur des pentes à 10.

    Il a l’air sympa le sentier avec ses gros cailloux (>;<), il y a plein de place pour poser les pieds entre. En trail si on peut éviter de poser ses pieds là où ça pique, faire un détour ou prendre les bas côtés, il ne faut pas hésiter.

    • Tu as raison quant à la différence entre entraînement et compétition. Encore que je devrais mettre des guillemets à ‘compétition’ 🙂
      Quant au sentier avec des gros cailloux, je le prends dans le sens de la descente et je ne peux pas courir là. J’ai pas le coup d’œil assez fin pour repérer les endroits où poser le pied autrement qu’en marchant avec précaution.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s