Sortie n°505

Lundi

Lever de soleil sur Palavas

Lever de soleil sur Palavas

Huitième jour sans courir.
Passant en voiture entre Villeneuve-lès-Maguelone et Palavas-les-Flots je repère une piste cyclable qui a l’air tout à fait sympathique. Elle longe l’étang sur plusieurs kilomètres, sans aucun dénivelé. Impossible de résister.
C’est trop tard pour courir ce soir donc je programme mon réveil à 5h45 afin de me ménager un créneau d’une heure avant d’aller en clientèle.

Mardi

6h19, le soleil vient de poindre au-dessus des basses collines qui masquent l’agglomération de Montpellier. Je démarre le chrono et m’élance sur la piste cyclable. C’est plat, rectiligne. À ma droite une prairie borde l’étang de l’Arnel. À ma gauche la D185 est fichtrement empruntée à cette heure matinale. Un défilé continu de voitures et de camions de chantier que quelques motos lancées haut dans les tours dépassent en hurlant. Pas tout à fait le calme que j’avais imaginé mais ça ne semble pas stresser les lapins qui pullulent dans la prairie marécageuse et ne détalent qu’au bruit (pourtant ténu) de mes pas.

Après trois kilomètres je suis encore loin de Palavas mais il est déjà temps de faire demi-tour car je n’ai pas un créneau horaire très large. Je m’arrête quand même pour prendre une photo sur laquelle j’espère pouvoir identifier plus tard mon point de départ. Puis je rentre par le même chemin, croisant trois cyclistes et très exactement zéro coureur.

Étang de l'Arnel

Mon point de départ, à l’autre bout de l’étang de l’Arnel

Je m’entraîne à courir avec les deux jambes. C’est-à-dire que je m’applique à effectuer des mouvements corrects avec la jambe droite, cette fainéante qui se balance en rasant le sol mais qui ne se plie pas assez et qui par conséquent touche le sol trop en avant.
Ça fonctionne, mais quand je relâche ma concentration je m’aperçois que le travers revient au galop. Vers la fin de la session je ressens comme souvent un picotement diffus sur l’extérieur du genou gauche (réminiscente d’un début de TFL en 2012 ?) et une certaine sensibilité du mollet droit. Rien d’handicapant, mais la dissymétrie de ces sensations me fait penser que ma carcasse aurait besoin d’être un tantinet redressée. Depuis le temps que je le dis, il va falloir franchir le pas et aller faire un tour chez l’ostéo.

Résumé

Distance : 6,2 km
Chrono : 0h38
Dénivelé : 0 m

Publicités

3 réflexions sur “Sortie n°505

  1. Merci aux petits lapins de t’avoir permis de garder le plaisir de courir au petit matin car il est vrai que lorsqu’on sort à une heure aussi matinale c’est surtout pour écouter le calme de la nature…… et là hélas pour toi ce ne fût pas le cas !
    8 jours de repos qui je suis sûr, t’ont fait le plus grand bien, non ?

  2. Je te comprends bien puisque pendant 3 semaines je ne suis sortie que le dimanche pour que mon genou finisse de bien se rétablir et toute la semaine j’attendais ce jour! 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s