Jamais deux sans trois !

3 ansÇa fait très précisément trois ans aujourd’hui que je cours de manière régulière.
Du côté des chiffres (on ne se refait pas) ça représente 438 sorties dont 16 compétitions allant du 5 km au marathon, pour une distance totale de 3 921 km parcourue en 17 jours et presque 17 heures et une dépense énergétique d’un peu plus de 300 000 kcalories.
Si on s’intéresse aux valeurs moyennes ça donne une sortie tous les 2,5 jours, d’une distance de 8,95 km à une allure de 6’30 » /km. Pas exceptionnel, mais quand on compare à ma vie d’avant c’est énorme.

Au-delà des chiffres, ces trois années de course à pied ont surtout été riches en rencontres lors des compétitions mais surtout sur la toile. Mes « amis virtuels » comme les appelle madame λ qui n’est pas blogueuse pour deux sous, et runneuse encore moins.
Si la course à pied est par essence un sport individuel où chacun est son propre adversaire, ce n’est pas pour autant un sport solitaire. Bien au contraire. Il n’y a qu’à voir l’ambiance lors des compétitions, sur les blogs et les réseaux sociaux.
Allez, je rempile bien volontiers pour une quatrième année, ou est-ce qu’on signe ?

Publicités

21 réflexions sur “Jamais deux sans trois !

    • Merci. C’est un billet qui fleure l’auto-satisfaction, mais ça fait du bien de temps en temps de s’arrêter et de regarder le chemin parcouru. Ça motive pour continuer d’avancer.

  1. Pour avoir fait pas mal de sport (avant l’invention des réseaux sociaux) c’est dans la course à pied et notamment le trail que j’ai fait les plus belles rencontres.
    Je te souhaite encore de très nombreuses années de running !

    • Que ton souhait se réalise ! 🙂
      On n’est pas très loin géographiquement, on aura peut-être le plaisir de se croiser sur une course un jour.

  2. Joyeux anniversaire alors ! C’est un bien beau bilan 🙂
    Même lors des courses, je trouve que la compétition est plus avec soi même qu’avec les autres et ça change tout ! Pas d’animosité entre les gens c’est quand même génial !

    • Exactement. Au niveau auquel la plupart d’entre nous courons, c’est de la saine émulation : je cherche à rattraper puis doubler la fille ou le gars devant moi, ça me tire vers le haut mais ça ne me pénalise pas si j’échoue.

  3. C’est marrant ça, comme principe « chacun est son propre adversaire ». C’est souvent qu’on l’entend ou qu’on le lit.
    Dans ce cas, je ne te souhaite qu’une seule chose pour les années à venir c’est de courir avec et pas contre toi même.
    Et pour la signature, une empreinte de gros orteil suffit.

    • Effectivement, pourquoi ce glissement sémantique qui aboutit à l’opposition « courir contre soi-même » ? Une réminiscence de Mario Kart où un fantôme représente ton objectif à battre qui n’est autre que ton meilleur tour ?
      Comme j’ai décidé cette année de courir en grande partie au feeling et avec des contraintes réduites, il serait temps que je coure avec moi-même plutôt que contre. Je vais tâcher d’y penser.

    • Merci ! Je vois ton nom à droite et à gauche depuis quelques jours, je suppose que nos petits mondes virtuels se sont croisés tout récemment. Et comme je n’ai encore aucune idée de qui tu es ni de ce que tu fais, je vais réparer ça fissa en allant feuilleter ton blog. 🙂

  4. vinvin20 dit :

    Bravo! Bon anniversaire, et maintenant tu vas voir, tu ne vas jamais plus pouvoir t’arrêter! Te voila drogué 😉

  5. Que d’énergie dépensée ! Quand tu écris que chacun est son propre adversaire, j’ai envie de dire que c’est même pas obligé ! Tu peux être ton propre partenaire aussi ! 😉

    • Si on convertit 300 000 kcal en nombre de pizzas, de burgers ou de tablettes de chocolat ça doit faire un chiffre plutôt impressionnant aussi.
      Quant à être son propre partenaire, tu rejoins Cédric quelques commentaires plus haut. La notion est assez nouvelle pour moi, je dois l’admettre, mais très attirante. Faut que j’essaye 😀

  6. tu trouves que ton bilan n’est pas exceptionnel mais moi je suis impressionnée ! félicitation pour toutes ces sorties et pour tous ces défis relevés !
    Je te souhaite d’aussi belles sorties et d’aussi beaux runs à l’avenir !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s