Polar RC3 GPS

Depuis le décès par noyade de mon Forerunner 305 début septembre je cours avec juste un chrono, sans GPS. Et comme je note scrupuleusement la durée et la distance de toutes mes sorties, je passe ensuite de longues minutes à retracer mes parcours sur divers sites de cartographie, à essayer de me souvenir de quel côté de la route je courais, sur quel passage piéton j’ai traversé, etc. Ça suffit. J’en ai assez.
En parallèle je feuillette aussi depuis quelques semaines les sites spécialisés pour essayer de trouver un remplaçant au Forerunner à travers la jungle des fabricants de cardio-fréquencemètres. C’est un chemin de croix que de comparer les différents modèles, même quand on sait à peu près ce qu’on cherche et ce qu’on veut éviter.
J’ai jeté mon dévolu sur le Polar RC3 GPS pour plusieurs raisons :

Polar RC3 GPS

Le Polar RC3 et ses accessoires


  1. il est équipé d’un GPS intégré au boîtier (c’est assez récent chez Polar),
  2. ainsi que d’une ceinture avec capteur de fréquence cardiaque,
  3. il permet de faire des séances de fractionné (à programmer sur le site web pas sur la montre),
  4. le prix est parmi les moins déraisonnables du marché (un peu plus de 200 €).

Aspect général

Polar RC3 et Garmin Forerunner 305

Garmin Forerunner 305 et Polar RC3

La montre est beaucoup moins volumineuse que le Forerunner 305, il n’y a qu’à voir la photo ci-contre. Photo dont la mise en situation n’est pas très heureuse je vous l’accorde. Espérons que leur union soit stérile.

La ceinture cardio est souple, c’est un plus indéniable par rapport au 305, son système d’attache est un peu déroutant au premier abord.

Première utilisation

Au démarrage la montre demande de saisir tout une flopée de paramètres. Ceux de la montre d’abord, avec la date, l’heure, la langue… puis ça devient plus intime avec notre âge, taille, poids et sexe. La navigation est très simple, très fluide. Les boutons plaisants à enfoncer, loin de ceux du 305 dignes d’un automate industriel .
La ceinture cardio est reconnue et associée immédiatement, puis la montre propose d’effectuer le ‘test de fitness’, qui consiste à s’allonger sans rien faire pendant 5 minutes le temps de mesurer votre rythme cardiaque. Elle déduit de ces mesures le OwnIndex dont la documentation dit qu’il est comparable au VO2max. Avec un résultat à 531, je soupçonne la montre de caresser l’utilisateur dans le sens du poil. M’étonnerait fort que mon VO2max soit plus haut que 45 ml/min/kg. De toute façon, c’est du gadget.

Et ensuite ?

La montre est chargée à bloc, j’ai créé mon profil utilisateur sur le site de Polar, téléchargé WebSync.
Checklist ok.
Il ne me reste plus qu’à la fixer à mon poignet et aller voir comment elle se comporte sur le terrain.


[1]. Je me suis souvenu après coup que le VO2max et la VMA sont reliés. Un VO2max de 53 ml/min/kg donnerait une VMA supérieure à 15 km/h. Ce qui est loin d’être le cas. Je ne suis donc pas convaincu de la pertinence de la mesure, je referai un demi-Cooper dans quelque temps pour comparer les mesures.


Publicités

2 réflexions sur “Polar RC3 GPS

  1. Je te rejoins complètement concernant la jungle des GPS/cardio, c’est un joyeux bordel. J’espère que ta Polar te conviendra en tout cas, et si les montres font des bébés, tu peux me les abandonner, c’est un peu mon boulot de recueillir et trouver une nouvelle famille, faut pas que je perde la main. 😀

    • J’ai fait une première sortie hier de 12 km, et je dois dire que j’en suis très satisfait. Je ferai un billet là-dessus dans les jours qui viennent.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s