Sortie n°382

Programme

2x (10x {200 m à 105% VMA, récup 30″}, récup 3′)
3 000 m à AS10, récup 2′, 2 000 m à AS10, récup 2′

Jeudi

Pas moyen de sortir aujourd’hui, j’ai juste pas le temps. Tant pis pour le fractionné.

Samedi

Distance : 13,5 km
Chrono : 1h35

Pour dimanche la météo prévoit de la pluie et encore de la pluie. Samedi après-midi le ciel commence déjà à s’obscurcir, c’est le moment d’y aller si je ne veux pas courir sous la flotte. Comme j’ai raté la sortie de fractionné plus tôt dans la semaine et que je n’ai pas de quoi mesurer précisément mon allure pour cette sortie en AS10, je décide de laisser de côté le plan d’entraînement et opte pour une sortie longue en mode ‘aventure’.
Je m’élance pour une boucle d’une dizaine de kilomètres de bitume à laquelle j’intègre 3 km de piste forestière. Comme d’habitude je pars trop vite et même sans mon Forerunner je le sais dès les premiers pas. Arrivé à la crête qui marque habituellement les dix minutes de course je jette un œil au chrono : 8’26 ». Ok, je lève le pied dans les kilomètres qui suivent, je trouve mon rythme et je passe les 5 km en 32′. C’est mieux.
C’est le moment de quitter le bitume et de bifurquer sur la piste forestière, sous les yeux éberlués des promeneurs et des vététistes. Aucun runner aujourd’hui, il faut croire que le samedi n’est pas notre jour. Je croise seulement deux trailers qui descendent prudemment une pente entrelacée de racines de pins. Mon rythme chute de manière assez importante car sur ce terrain caillouteux je raccourcis énormément la foulée. Après trois et demi ou quatre kilomètres de piste je suis de retour à la bifurcation, le chrono vient juste de passer l’heure. Un petit calcul rapide, ça fait 28 minutes donc à peine 7 km/h[1].
Je ne suis pas mécontent de retrouver du bitume, j’ai eu ma dose de racines de pin et de schistes affleurants. Je reprends un petit rythme pépère car la plante des pieds commence à être sensible. Je place quand même quelques accélérations par-ci par-là, et je termine la boucle en 1h35 pour un total de 13,5 km.

Résumé de la semaine

Distance : 21 km
Chrono : 2h25

Il ne reste plus que deux sorties en endurance fondamentale avant la course de dimanche. Les deux mois d’entraînement ont été en demi-teinte. Dès le début une élongation du mollet m’a forcé au repos, mais – point positif – j’ai quand même perdu en août les 2 kg pris pendant les vacances en juillet. Puis entre la mi-août et la mi-septembre j’ai pu faire toutes les séances du programme et tenir les objectifs fixés. La course de dimanche dernier, qui faisait office de répétition générale a même dépassé mes espérances, bien que j’ai repris 3 kg en septembre. Et sur la sortie longue de ce week-end j’ai un petit coup de moins bien, mais il faut dire que le parcours était atypique.
Au final, malgré un bilan de préparation mitigé, le moral est au beau fixe.
10 km de Tamaris, à nous deux !


[1]. 3,5 km me dit après coup Google Earth, soit 7,5 km/h.

Précédent Suivant

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s