Quelles chaussures pour un coureur pieds nus ?

Derrière ce titre paradoxal se cache une histoire toute simple. Enfin, toute simple… au début.
Après avoir couru 250 km pieds nus je suis arrivé à la conclusion que je compte bien continuer ainsi et ne remettre des chaussures que contraint et forcé. Par la météo par exemple. Le climat a beau être clément sur le littoral méditerranéen, il va fatalement arriver un moment où je courrai sous la pluie ou par des températures avoisinant zéro degré. Par la nature du terrain aussi. Pour l’instant je me cantonne au bitume mais je compte bien participer rapidement à quelques courses nature.
La conclusion c’est qu’il me faudrait une paire de chaussures qui me protège des intempéries et des revêtements hostiles sans bien sûr effacer les sensations propres au barefoot.
Carrément contradictoire, n’est-ce pas ?

Juin, acte I

Saucony Progrid Kinvara 2

Saucony Progrid Kinvara 2

Exit les Kinvara. Elles ont bien rempli leur rôle pendant 750 km entre octobre et juin mais elles sont beaucoup trop lourdes par rapport à ce que j’attends désormais et leur drop de 8 mm[1] est à la limite du talon haut ! 😉
J’ai pensé d’emblée aux Vibram Fivefingers qui m’intriguent depuis plusieurs années. De simples KSO paraissent remplir le cahier des charges, mais étant donnée la forme inhabituelle des chaussures il est impératif de les essayer. Je vois sur leur site internet qu’une enseigne spécialisée en vend, je passe dans un de leurs magasins situé à une demie heure de chez moi :
« Non, on ne fait pas les Fivefingers, désolé. »
Bien. Merci le site qui annonçait le contraire, et tant pis pour les Fivefingers. Je mets la recherche en stand-by, je ne suis pas pressé non plus.

Juillet, acte II

Mizuno Wave Evo Levitas

Mizuno Wave Evo Levitas

Je tombe pas du tout par hasard sur des Mizuno Wave Evo Levitas soldées à un prix attractif. J’ai lu beaucoup d’avis flatteurs sur ce modèle qui est aussi sur ma short-list. C’est par internet mais l’occasion est trop belle, je commande ma pointure habituelle chez Mizuno (j’ai déjà eu des Fortis 4, des Cabrakan 3 et des Rider 14).
Je les reçois, les essaye et oh ! elles sont tellement longues que je pourrais ranger mon smartphone et mon trousseau de clés au fond, il y aurait encore la place pour mes pieds. Ok, j’exagère mais elles sont vraiment trop grandes, je les retourne et demande à les échanger pour la pointure d’en-dessous.
Pas de bol, la pointure en question est en rupture, soldes obligent. Second coup d’épée dans l’eau.

Août, acte III

Vibram Fivefingers KSO

Vibram Fivefingers KSO

En surfant sans vraiment y croire sur un site généraliste, j’ai la surprise de trouver des Vibram Fivefingers KSO. La livraison et le retour étant gratuits, c’est un bon moyen d’essayer le modèle pour pas un kopeck. Ma pointure est disponible, je commande sur le champ.
Une semaine après, pas de colis à l’horizon. Je vérifie sur le site du transporteur et je découvre que « Le colis n’a pu être livré au destinataire malgré nos recherches. Le colis est retourné à l’expéditeur. »
Le livreur doit utiliser un plan des rues d’avant-guerre. Ou alors il est analphabète. Bref, je contacte le site, leur demande quelle est la procédure dans ce genre de situation. Il faut passer une nouvelle commande, je m’exécute aussitôt, mais non, la pointure n’est plus disponible.
Je place une alerte, pour être informé quand celle qui a failli être ‘ma’ paire réintégrera l’entrepôt après avoir traversé deux fois la France pour rien. Je reçois effectivement un mail dix jours plus tard m’informant que la paire est rentrée en stock. Avant qu’elle ne soit remise en vente je dispose d’un accès prioritaire pendant… quinze minutes. Évidemment, elle n’était déjà plus là quand j’ai lu le mail.

Acte IV

Zemgear Terra

Zemgear Terra

Entre temps je découvre les Zemgear Terra et leur look ninja avec le gros orteil séparé des autres. Elles pèsent trois fois rien, laissent le pied libre de ses mouvements mais maintiennent un tantinet le talon.
Sur le papier on dirait la panacée, le compromis idéal. Moins chaussures que la plupart des minimalistes, moins compliquées à enfiler que les VFF avec leurs cinq orteils indépendants. Je tergiverse pendant deux jours. Je mesure la longueur de mes pieds, pile entre deux pointures. Je mesure encore le lendemain, toujours entre les deux mêmes pointures. Comme si ça avait pu changer ! Tant pis je me lance, j’en commande une paire.

Épilogue

Aux dernières nouvelles elles ont quitté le Minnesota et sont en train de traverser l’Atlantique.
Pendant ce temps j’essaie de m’imaginer quelle nouvelle péripétie m’attend. Est-ce que les deux chaussures seront de tailles différentes ? Ou toutes les deux du même pied ?
Existe-t-il une conspiration secrète des barefooters qui s’assure qu’une fois qu’on a rejoint leurs rangs on ne puisse plus jamais acheter de chaussures ? Ou tout au contraire une force transcendante qui a tout mis en œuvre pour que je découvre les Zemgear ?
L’épilogue n’est pas encore écrit, stay tuned…


[1]. 4 mm en réalité comme le fait remarquer à juste titre roac77 dans les commentaires.

Publicités

6 réflexions sur “Quelles chaussures pour un coureur pieds nus ?

  1. C’est le plus beau complot anti-godasses que j’ai pu lire dans ma vie.

    Je suis définitivement fan de cette histoire. Le coup du colis « qui ne peut pas être livré » m’est arrivé une fois, j’avais lu dans les explications que l’étiquette avait pu s’effacer un peu trop pour que ça reste lisible… Génial. Bref, le petit accès prioritaire pendant 15 minutes est encore meilleur tellement il est bête. Magnifique.

    J’ai hâte que tu « reçoives » tes Zemgear. 😀

    • J’ai cet article dans mes brouillons depuis un petit moment, je comptais attendre la fin de l’histoire pour le poster. Puis je me suis dit que si ça continuais sur la même lancée j’aurais peut-être plus le cœur à en rire dans quelque temps 🙂
      C’est mon feuilleton de l’été !

  2. Chaussures reçues !
    Et, chose incroyable, tout à l’air ok.
    Je vais peut-être faire une sortie bonus ce week-end pour voir ce que ça donne.

  3. tu es intransigeant avec les kinvara, 210gr, c’est pas lourd lourd non plus; il me semble que les zemgear font 160gr a peu pres. tu ne te serais pas trompé poue le drop des kinvara 2, c’est pas plutot 4mm?? je critique, je critique mais ton article ainsi que ton site sont pas mal du tout

    • Les Zemgear pèsent bien 160 g, et après vérification le drop des Kinvara est bien de 4 mm et pas 8 comme je l’écris. C’est vrai que j’exagère, je force le trait. J’ai beaucoup aimé les Kinvara.
      Quant aux Zemgear, pour l’instant je les ai plus portées sur mon dos dans un sac qu’aux pieds 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s