Sortie n°329

Programme

2x (6x {150 à 200 m en descente})

Vendredi

Distance : 7,0 km
Chrono : 0h52
Dénivelé : 212 m

Le programme précise une « descente raide et technique » et justement j’ai entendu parler d’une pente assez prononcée à proximité du bureau. C’est l’occasion d’aller constater ça par moi-même.

J’ai décidé d’y aller pieds nus, mais comme la sortie risque de se prolonger une petite heure j’emporte quand même mes chaussures dans un sac.
Je commence par rejoindre le grand rond-point à l’entrée du Beausset, sans difficulté c’est quasiment plat. Puis j’emprunte le chemin goudronné qui monte vers le vieux village. Le ‘chemin de Maran’ annonce le panneau. Marrant, c’est pas le premier mot qui me vient à l’esprit quand j’attaque la pente entre 12 et 25%. Je trouve rapidement une section qui correspond plus ou moins aux critères du programme. Une ligne vaguement droite de 150 m et de pente à peu près régulière.
En analysant les données de mon parcours après coup, mon GPS donne une distance de 177 m pour une altitude entre 226 et 266 m. Un peu plus de 22% de pente, ce sera parfait. Je laisse mon sac dans les buissons sur le bord de la route et je m’élance pour la première descente. Facile. Facile surtout parce que j’évite de dévaler trop rapidement, j’aime pas cette sensation qu’on va trop vite et qu’on n’arrivera pas à s’arrêter. La montée est plus difficile, je marche sur la moitié de la distance.

Plus j’enchaîne les répétitions et plus il est clair que je n’aurai pas le temps de faire une seconde série de six. À la fin de la première série le chrono cumulé affiche déjà 34′, il est temps de rentrer. Je récupère mon sac et m’élance pour les 2,5 km du trajet retour. Au sixième kilomètre la plante des pieds commence à picoter. Je n’ai jamais fait une telle distance pieds nus et la progression est de plus en plus difficile. Les appuis sont de moins en moins faciles, les foulées plus vraiment légères et la course pas du tout fluide. Conséquence : la vitesse chute. Je n’envisage même pas de m’arrêter pour mettre les chaussures que j’ai portées sur mon dos tout le long. Il ne reste que quelques centaines de mètres.
Après une bonne douche, je ne vois aucune rougeur suspecte, aucune lésion. Je sens toujours un léger échauffement, mais qui ne devrait pas se transformer en ampoules. À suivre…

Précédent Suivant

Publicités

Une réflexion sur “Sortie n°329

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s